Tour Saint Nicolas

Comme l’ensemble de l’enceinte urbaine, la tour Saint-Nicolas est classée au titre des Monuments historiques.

Historique

La tour Saint-Nicolas fait partie du front défensif Sud de l’enceinte urbaine. Elle date sans doute de la fin du XVe siècle et est typique des tours d’artillerie de l’époque comme celle, entre autre de Guérande. Elle a été bâtie face à la colline du Mont-Délices sans doute pour prévenir d’une attaque de ce côté.

Pourquoi cette porte ?

La porte en façade est un percement ultérieur en lien avec les bâtiments de l’Hôtel de France qui se trouvait devant elle sur la rue Trottier. Sans doute y avait-il à sa place une chambre de tir avec canonnière. En tout cas depuis la porte jusqu’à la salle, on compte près de 7 mètres d’épaisseur.
La partie supérieure en terrasse est un aménagement issu de la restauration d’après-guerre. Il semblerait qu’une salle occupait cet emplacement.

Mystère de la Tour Saint Nicolas 

On ne connait pas l’origine de sa dénomination. Peut-être faudrait-il y voir un lien avec le Blavet et ses bateliers dont le saint était le protecteur. Mais aucune source à l’heure actuelle ne permet de l’établir avec certitudes.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×