Eglise de Saint-Gilles

L’église de Saint-Gilles est située au cœur du village du même nom. Elle conserve autour d’elle l’emplacement du cimetière – qui sert trop souvent de parking. Son histoire est fortement liée à celle de l’abbaye Notre-Dame-de-Joye notamment à partir du XVe siècle. Si elle semble composite au premier regard, elle possède une nef de style roman comme l’atteste les petites fenêtres et l’emplacement d’arcades qui ouvraient sur deux bas-côtés (au Nord – cf. photo. – et au Sud). Elle conserve également un ensemble de piliers également d’époque romane à l’entrée de la croisée. Ceux-ci possèdent des chapiteaux décorés. Le chœur a dû être rallongé au XVIIIe siècle.

La charpente, objet d’une étude à l’automne 2017 par un archéologue-dendrochronologue, pourrait dater de la fin du Moyen Âge et appartenir au type de charpente dite armoricaine. Période à laquelle ont ouvre de vastes fenêtres en verre blanc au Sud.

A la fin du XIXe siècle, une importante campagne de restauration s’engage : on reconstruit le bras nord du transept. En 1926, clocher et couverture sont repris. En 1961, sous la direction de l’architecte Millot, une longue campagne de restauration est entreprise : confection d’enduits intérieurs et extérieurs, reprise des fermes de charpente, …
Cet édifice si il a beaucoup été restauré a conservé de nombreux éléments d’époque romane (XIe-XIIe s.). Ceux-ci font de lui un témoignage important de l’architecture de cette période.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×