Fleurissement et végétalisation

Hennebont : ville fleurie au-delà de ses murs

La réputation des jardins des remparts d’Hennebont n’est plus à faire et dépasse largement les frontières de la commune. Bien que les mosaïcultures, le long des remparts, soient appréciées par touristes et habitants, notamment les jours de marché, le fleurissement de la ville ne repose pas seulement sur cette pratique.

Une nouvelle approche du fleurissement

Une nouvelle approche du fleurissement a été adoptée à Hennebont, à travers la conception de massifs, aménagements de voirie et intégration de mélange de fleurs. Cela se traduit par moins de mosaïcultures, moins de jardinières mais plus de massifs mixtes, de vivaces, de plantes couvre-sol et de sédums.

Des serres à Hennebont

Deux agents travaillent dans les serres municipales afin d’assurer une partie de la production nécessaire au fleurissement et à l’aménagement de la Ville.

Quelques chiffres

La production de tapis et de boutures de sédums destinés à la végétalisation des cimetières est passée de 16m² en 2015 à 80m² en 2016.

De nouvelles pratiques de végétalisation

  • Opération de végétalisation des cimetières
  • Paillage des massifs systématisés
  • Systèmes d’arrosage (goutte à goutte) installés
  • Fréquence des tontes revues à la baisse
  • Fauche tardive
  • Ecopâturage Ecopâturage
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×